Des ballerines connectées, et si c’était le futur ?

Ce projet, Electronic Traces, permet de garder une trace des mouvements réalisés par une danseuse de ballet. Un mélange entre grâce et technologie pourrait alors révolutionner le monde de la danse.

C’est la designer espagnol Lesia Trubat qui a eu cette idée, pour la moins étonnante : E-traces, memories of dance ! Après avoir observé longuement les mouvements des ballerines et de leurs pointes, l’étudiante à l’école Supérieure de Design et Ingénierie de Barcelone, a décidé de faire de ce projet d’école, une réalité !

Ce projet est basé sur les ballerines des danseuses de ballets. On voit alors ces chaussons équipés de microcontrôleur Lilypad Arduinos, un système open source qui rend les vêtements connectés.

Le e-trace capte et enregistre la pression et tous les mouvements des pieds lorsqu’ils touchent le sol et durant leurs évolutions en l’air. Tous ces mouvements sont alors retranscris dans une application dédiée sous une forme de traces numériques.

Lesia-Trubat-Danseuse

L’utilisateur de e-traces, peut voir ses mouvements, extraire les images et mêmes les dessiner. Les danseurs peuvent interpréter plusieurs mouvements et les comparer avec ceux d’autres danseurs. Le mouvement peut être le même, mais selon l’intensité de son exécution, le dessin sera alors différent.

Lesia-Trubat-E-Traces

Son avenir

A long terme, l’e-trace pourra être utilisé lors de cours de danse (et pas que classique) pour mémoriser une chorégraphie et visualiser en totalité les mouvements à effectuer. Ou encore l’application pourra être mise en avant lors de spectacles. Imaginez un ballet de danse où un écran géant est à l’arrière plan et où les spectateurs peuvent voir les magnifiques traces que les danseurs exécutent grâce à leur chaussons connectés ? Impressionnant ! Cela montrerais une autre vision de la danse classique.

E-traces annonce déjà une adaptation à d’autres supports et à d’autres disciplines, comme le fitness avec Tera, le tapis connecté pour le Yoga et les spots du fitness.

 

Afin de bien comprendre le projet, voici une vidéo de présentation sur la chanson Crystallize de Lindsey Stirling.

Est-ce le futur pour les danseurs ? On ne sait pas. En tout cas, ce qui est sur c’est que cette nouvelle application rapproche la danse à la technologie ! Deux disciplines pourtant bien éloignées !

Et vous que pensez-vous de cette application « e-traces » ?