Laura Touton créatrice du "Classique Fusion"

Laura Touton, cette belle et talentueuse jeune femme a créée un nouveau concept : « le classique Fusion ». Mais avant de vous en parler, découvrons ensemble cette danseuse.


Je l’ai rencontré lors du stage de Sobanova Urban Dance Nîmes qui s’est déroulé au Novotel Atria du 4 au 8 Août 2014. Elle a accepté de répondre à quelques questions. Je la remercie 🙂

Ses débuts

Laura commence la danse classique à 7 ans. Elle a été formée dans une école de danse à Toulouse par un couple de danseurs, Élisabeth et Christophe Garcia, ancien danseurs du ballet du Capitole. Cette école de pré-professionnalisation, lui a permis d’apprendre et de se perfectionner en dansant 20h par semaine.

A 18ans, elle part sur Paris et intègre la prestigieuse école AID. C’est à ce moment là, qu’elle décroche des contrats en tant que danseuse pour Disney, High School Musical, Hermès ou encore pour des événements d’entreprises où elle danse sur des comédies musicales, comme Hair ou West Side Story.

Une rencontre qui change tout

Un an après, Laura part de cette école et rencontre, par le biais d’une amie, Michaël Cassan, danseur/chorégraphe. Elle suit ses cours au Studio Harmonic, et au fur et à mesure ils deviennent amis, et collaborent ensemble.
C’est en commençant à le remplacer à certains de ses cours que Laura découvre l’enseignement. Elle passe son Diplôme d’État de professeur de danse et obtient ses U.V (unités de valeur).

Puis elle continue à décrocher des contrats et danse lors d’un prime à la Star Ac sur NRJ12, part pendant 5 mois à Val d’Isère et donne des spectacles de Cabaret, danse et fait des publicités pour Renault ou Citroën ou encore intègre la compagnie INSANE de Nathalie Lucas, finaliste d’Incroyable Talent en 2012.

Sa réelle identité

Plus le temps passe, et plus Laura a besoin de quelque chose en plus, elle se cherche et veut trouver sa propre  identité. Elle me dit que pour la France, elle n’a pas les critères physiques du stéréotype de la danseuse classique, mais elle adore tout de même ça. Le Hip Hop, le Modern Jazz, sont également des disciplines qu’elle adore « On m’appelait le caméléon à l’époque, dans le sens où je suis une personne qui aime toutes les danses et mon objectif était de savoir tout danser. », me dit-elle.
Laura y travaille encore aujourd’hui et veut toucher à tout, claquettes, danse de caractère… il lui fallait une idée qui lie toutes ces disciplines, une danse qui n’appartient qu’à elle.

Le concept « classique fusion »

C’est comme cela que le « Classique Fusion » est né. Se nourrir de l’univers musical décalé et actuel pour enrichir la danse classique traditionnelle et casser les codes.

Les termes s’expliquent de la manière suivante. Le classique parce que lors de son cours, Laura fait une barre classique pure et basique sur des musiques diverses, et non sur du piano comme des cours de classique habituel. Et la fusion se passe au niveau de la chorégraphie. Les 40 minutes suivantes du cours, Laura créée une chorégraphie où elle fusionne tous les styles mais garde cette base de classique.
Elle peut fusionner le classique a du Moderne avec une énergie Hip Hop ou encore du classique avec de l’Afro, comme le montre cette chorégraphie pendant le spectacle de Sobanova Urban Dance Nîmes du jeudi 7 Août.

C’était la deuxième année que Laura participait à ce stage d’une semaine. Elle a eu la chance de rencontrer les organisatrices, Sophie et Barbara, l’année dernière, lors d’un cours au Studio Harmonic de Michaël Cassan. Il avait déjà participé à ce stage l’année précédente et c’est tout naturellement que Sophie et Barbara ont proposé à Laura de faire partie des professeurs de cette grande aventure.

Une semaine peut être compliqué à préparer mais pas pour Laura. Avec toute honnêteté, elle m’a confié qu’elle ne préparait aucune chorégraphie, elle faisait tout au feeling. Elle créée sa barre sur le moment et pour la chorégraphie, elle laisse place à son inspiration et à son imagination.

« J’ai tellement travaillé le classique que le champ lexical je le connaît par cœur et dans les autres disciplines comme je continue à prendre des cours à côté, je m’enrichi et du coup ça va tout seul, c’est une évidence pour moi, c’est pour quoi c’est devenue mon identité. », me dit Laura. Et je la félicite parce que c’est une très bonne idée, et ses chorégraphies sont tout simplement superbe.

Ses projets

Pour Laura, la danse c’est son métier, elle vit de ça et pour ça !
Elle souhaite continuer à donner des cours dans des écoles de danse, à faire des stages et à passer des auditions. On pourra déjà la retrouver à Val d’Isère avec le Cabaret « la Folie Douce » pour la saison 2014-2015. Et ça c’est le top 🙂

Pour finir, je lui souhaite vraiment une belle carrière dans le monde de la danse, mais je pense que c’est bien partit 😉

Merci Laura, de m’avoir accordé du temps pour écrire cet article.
Bonne continuation, et a bientôt j’espère.

Bonus

Parce que vous êtes sympas, et que j’adore ses chorégraphies, je vous mets deux vidéos Bonus où Laura figure mais le chorégraphe est son ami Michaël Cassan.
De magnifiques chorégraphies sur de magnifiques chansons. Un bel artiste ce Michaël Cassan !!
Voyez plutôt … 🙂

« Double Jeu » by Michael CASSAN / « Brother » Matt Corby /  » To build a home » The cinematic orchestra. Danseurs : Michaël Cassan, Laura Touton, Raffaële Luciana, et Jade Betty Fehlmann.    Montage : judith arazi

 


Chorégraphie de Michael Cassan réalisé pour le spectacle Sobanova Urban Dance Nîmes
Danseurs : Michaël Cassan, Laura Touton et Clément Dubois

Et pour plus de vidéos de ces deux artistes voici leur chaîne YouTube -> Celle de Laura et celle de Michaël

Crédit photo : ©Chloé Jacquet