Ballet 2 Rue, Quand Mozart rencontre le Hip Hop

Spectacle qui nous transporte dans un univers décalé où la musique classique se mêle aux chorégraphies Hip Hop. A voir Absolument !


Pourquoi parler de Ballet2rue ?

Tout simplement parce qu’une de mes amies, Alice autant passionnée par la danse que moi, a eu des invitations et m’a proposé (ainsi qu’à 2 autres amies), de venir voir ce ballet. Et je ne regrette absolument pas. Alors MERCI Alice 🙂

Ballet2rue, c’est quoi ?

C’est cinq danseurs qui viennent de Saint-Étienne, étant de formation hip hop et classique, et qui font partie d’un crew appelé « Metamorphoz crew ». Ils dansent avec un masque blanc et posent leur chorégraphie hip hop et contemporaine avec légèreté sur des rythmes classiques mondialement connus. Ce masque blanc devient le support cinématographique de l’émotion suscitée, chacun y projette son ressenti. On peut alors, en tant que spectateur, se concentrer sur le langage du corps. Le chorégraphe et créateur de « Ballet2rue », Mohamed Rouabah, a voulu créer un spectacle qui rassemble tout le monde. Les amateurs de hip hop viennent et s’ouvrent à la musique classique et les amateurs de musiques classiques découvrent la danse urbaine. Deux univers très différent qui se rencontrent.

Son inspiration ? Elle lui ait venue après avoir vu plusieurs ballets classiques et contemporains. Ce projet devint un réel pari artistique, qu’il a réalisé avec brio !

Et le spectacle dans tout ça ?

Le spectacle commence par la 11ème symphonie de Mozart, 4 danseurs face au public, un de dos imitant un chef d’orchestre. On reste scotché par tant de talent et de précision dans leurs mouvements. A la fin de la première chorégraphie, mon amie Alice se tourne vers moi et me dit « C’est reposant ! ». Et elle a raison ! Ce mélange de danse urbaine très rythmée, avec des musiques classiques, repose et cela nous absorbe.

Les chorégraphies s’enchaînent et on arrive presque à la fin avec « la Comptine d’un autre été » de Yann Tiersen. Tout aussi magique et envoûtant. On se laisse porter par les pas des danseurs et par la musique, si mélodieuse.

A la fin, les danseurs enlèvent leur masques, on peut alors mettre un visage sur ces danseurs de talents.

Pour conclure

« Ballet2rue », c’est une poésie raconté par ces cinq danseurs envoutant. Ils nous font voyager d’émotion en émotion, et on redemande.

 [Je vous recommande, « passionnément », ce spectacle]

Pour plus d’informations, vous pouvez aller visiter leur site, et leur Facebook.

Pour avoir un avant goût :